Recette : Millefeuille de pommes de terre, Comté et Morteau

Un peu d’histoire : Il faut remonter au XVIe siècle pour commencer l’histoire de la saucisse de Morteau. La saucisse était conçue au cœur du massif du Jura du Haut-Doubs à une altitude supérieure à 600 mètres. Elle était mangée essentiellement lors des repas du dimanche ou à Noël.
C’est au cours du XVIIIe siècle que sa consommation va être étendue au-delà de la région, grâce à des voyageurs de passage.saucisses

Photo : © Bertrand Vinsu

POUR 6 PERSONNES

60 min de préparation

Ingrédients :

  • 6 pommes de terre de grande taille
  • 100 g de Comté taillé en lamelles épaisses
  • 1 saucisse de Morteau

 Préparation :

  1. Cuire la saucisse de Morteau dans un grand volume d’eau, à petit frémissement pendant 40 minutes (départ eau froide). Après 15 minutes de cuisson, ajouter les 6 pommes de terre.
  2. Après la cuisson, couper les pommes de terre et la saucisse en rondelles d’environ 1 cm (essayer de ne pas mélanger les morceaux de chaque pomme de terre) et réserver.
  3. Préchauffer le four à 180°C (th.6). Sur la plaque du four, monter une rondelle de pomme de terre, une de saucisse et une lamelle de Comté, jusqu’à reconstitution de chaque pomme de terre initiale.
  4. Enfourner 10 minutes, puis servir avec un tour de moulin de poivre et une salade verte.

Source : www.comte.com

Recette : Blanquette de veau

Un peu d’histoire : La blanquette apparaît au 18e siècle, et son nom qui se réfère à la couleur de la viande et de la sauce, deviendra le symbole d’une certaine tradition culinaire familiale.
À l’époque, il n’existe qu’une blanquette, exclusivement composée de veau. Les restes de rôti étaient servis en entrée sans autre accompagnement que d’oignons grelots et de champignons de Paris. La blanquette tomba en désuétude au XIXe siècle.
À partir de la Seconde Guerre mondiale, la blanquette change de statut et entre au menu comme plat principal, accompagnée de riz blanc.
Cette recette qui a déjà conquis l’ensemble du territoire français, passe alors pour être l’une des plus anciennes recettes de notre gastronomie.

blanquette_de_veau_moutardee

POUR 8 PERSONNES

60 min de préparation

Ingrédients :

Pour la blanquette :

  • 650g de collier de veau
  • 800g de tendrons ou de poitrine de veau
  • 600g d’épaule ou de jarret de veau sans os
  • 1 botte de carottes fanes (nouvelles)
  • 250g de petit-pois écossés
  • 2 blancs de poireaux
  • 6 asperges vertes
  • 20cl de vin blanc
  • 3 cuillères à soupe de farine
  • 1 cube de bouillon de légumes
  • 3 cubes de jus de veau
  • 1 bouquet garni (thym, persil, laurier)
  • 30g de beurre
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • Sel et poivre du moulin

Pour la garniture champignons :

  • 30 oignons grelots
  • 500g de champignons de Paris
  • 2 cuillères à soupe d’estragon haché
  • 3 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • Sel et poivre du moulin

Pour la sauce :

  • 3 jaunes d’œufs
  • 20cl de crème fraîche épaisse
  • 2 cuillères à soupe de jus de citron
  • Sel et poivre du moulin

Préparation :

Cuisson de la blanquette :

  1. Coupez la viande en morceaux.
  2. Nettoyez les carottes et gardez-les entières en conservant quelques cm de fanes.
  3. Lavez puis coupez les poireaux en morceaux.
  4. Salez et poivrez.
  5. Coupez les asperges en 2 après avoir retiré la base.
  6. Dans une cocotte, faites chauffer le beurre et l’huile à feu vif, et faites-y dorer tous les morceaux de viande coupés en morceaux.
  7. Salez et poivrez.
  8. Quand ils sont dorés, saupoudrez-les de farine pour les enrober.
  9. Versez le vin blanc et mélangez bien le tout en grattant le fond de la cocotte.
  10. Puis versez 1,5l d’eau chaude pour couvrir la viande.Ajoutez tous les légumes, le cube de bouillon, les cubes de jus de veau et le bouquet garni.
  11. Posez une feuille de papier sulfurisé sur le dessus au contact des aliments et laissez cuire 2 heures à feu doux.Cuisson de la garniture champignons :
  12. Epluchez les oignons grelots.
  13. Lavez puis coupez les champignons en morceaux.
  14. Dans une sauteuse, faites dorer à feu vif dans l’huile les champignons ainsi que les oignons grelots.
  15. Salez, poivrez et parsemez d’estragon haché.Préparation de la sauce :
  16. Dans un bol, mélangez les jaunes d’œufs avec la crème fraîche et le jus de citron.
  17. Salez et poivrez.Finition :
  18. A la fin de la cuisson de la blanquette, retirez la viande et les légumes à l’aide d’une écumoire et recouvrez-les de papier d’aluminium pour les tenir au chaud.
  19. Versez la sauce dans le bouillon de la blanquette, mélangez et laissez-la réduire à feu vif pendant 5min jusqu’à ce que la sauce épaississe.
  20. Ajoutez la viande ainsi que les champignons et les oignons.
  21. Goûtez et rectifiez l’assaisonnement si nécessaire.
  22. Dressez le tout sur les assiettes accompagné des petits légumes printaniers.

 

Source : www.plurielles.fr

Recette : terrine de poisson au basilic

Un peu d’histoire :

En cuisine, un pâté, également appelé « terrine » est une préparation à base de viande, de poisson ou de légumes, dont les ingrédients qui le composent ont été hachés et épicés.

MINITERRINES-bd

POUR 6 PERSONNES

15 min de préparation, 40 min de cuisson

Ingrédients :

  • 400 g de pavés de saumon ( ou truite )
  • 1 petite boîte de concentré de tomates
  • 2 cuillères à soupe de crème fraîche
  • 1 bouquet de basilic ciselé ( pas haché, ça casse l’arôme )
  • Sel
  • Poivre
  • 2 œufs battus

Préparation : 

  1. Mixer au robot les filets de poisson crus.
  2. Les verser dans un saladier puis incorporer un à un tous les autres ingrédients indiqués en remuant à la spatule.
  3. Vérifier l’assaisonnement.
  4. Tapisser le fond d’un moule à cake rectangulaire avec du papier cuisson (facilite le démoulage !).
  5. Verser la préparation.
  6. Faire cuire environ 40 min au bain-marie, au four préchauffé à thermostat 7 (210°C).
  7. Démouler froid.
  8. Servir bien frais avec de la mayonnaise au basilic et citron, crudités…

Votre terrine de poisson sera prête pour régaler vos papille !

Remarque :

On peut également incorporer des grosses crevettes dans la préparation.

 

Source : marmiton.org

 

Recette : gaspacho

Un peu d’histoire :

Le gaspacho est un potage à base de légumes crus mixés servi froid, très répandu dans le sud de l’Espagne et le sud du Portugal, plus exactement à l’Alentejo et à l’Agarve.

Gaspacho

POUR 8 PERSONNES

20 min de préparation, 4 h de repos

Ingrédients :

  • 5 grosses tomates bien mures
  • 1 concombre
  • 1 poivron rouge
  • 2 gousses d’ail épluchées
  • 3 cuillères à soupe d’huile d’olive

Préparation : 

  1. Peler et épépiner les tomates.
  2. Éplucher et épépiner le concombre.
  3. Couper le poivron en petits dés.
  4. Mixer tous les légumes ensemble.
  5. Ajouter les gousses d’ail, l’huile d’olive, le sel, le poivre.
  6. Mixer à nouveau.
  7. Réserver au réfrigérateur pendant 4 heures.

Votre gaspacho sera prêt pour être dégusté bien frais.

Source : cuisine.journaldesfemmes.com

 

Recette : taboulé à l’orientale

Un peu d’histoire :

Le taboulé est considéré comme une salade ou un mets froid à base principalement de persil et de boulghour (blé concassé) originaire du Liban et de la Syrie. Il est le plus souvent servi avec de la laitue romaine  mais peut aussi l’être avec des feuilles de chou blanc et/ou des feuilles de vigne fraîches.

Le taboulé s’est répandu bien au-delà des frontières libanaises pour devenir une des salades les plus populaires du Proche-Orient, du monde arabe ainsi qu’à Chypre et en Arménie. Il est un des plats principaux composant le mezzé libanias.

ob_dd4a6c_taboule-semoule-orientale

POUR 4 PERSONNES

préparation : 4 heures avant de servir, 0 minutes de cuisson

Ingrédients :

  • 350 g de semoule
  • 3 gros citrons
  • 5 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 6 belles tomates bien mûres
  • 2 oignons
  • 1 concombre
  • 1 poivron rouge
  • 50 g de raisins de Corinthe
  • 1 bouquet de menthe fraîche
  • sel

Préparation : 

  1. Faire réhydrater les raisins dans un bol d’eau chaude,
  2. Dans un saladier mettre la semoule,
  3. Arroser avec le jus des citrons, l’huile d’olive et un peu de sel.
  4. Bien mélanger,
  5. Couper les tomates en 2, ôter les pépins.
  6. Mixer les grossièrement au robot (il doit rester des morceaux) puis les ajouter à la semoule.
  7. Hacher ensuite les oignons avec les feuilles de menthe puis les ajouter à la semoule.
  8. Bien mélanger,
  9. Peler le concombre, le couper dans la longueur, ôter les graines et couper en très petits dès,
  10. Ôter le pédoncule du poivrons, le couper en lamelle puis en très petits dès.
  11. Ajouter dans le saladier. Bien mélanger.
  12. Couvrir le saladier avec du film et laisser reposer au frais pendant au moins 4 heures.
  13. Goûter et rectifier l’assaisonnement si besoin (si la semoule est trop sèche rajouter une tomate mixée).

Votre taboulé sera prêt à être dégusté autour d’un bon barbecue !

Source : ptitecuisinedepauline.com

Recette : bruschetta à la mozzarella

Un peu d’histoire :

Une bruschetta est un hors-d’œuvre (ou antipasto) italien.

Il s’agit généralement d’une tartine de pain grillée frottée d’ail, arrosée d’huile d’olive et garnie de petits morceaux de tomates, assaisonnée de basilic. À la fois la tartine elle-même, et, plus particulièrement, la préparation de tomates et ou ingrédients qui la recouvrent, sont appelées bruschetta.

À cela s’ajoutent quelques fois poivre, sel, piments forts, poivrons et fromage. Il en existe de nombreuses variantes.

86acf0fb-c932-474d-8053-fa2e1fbc44bc_normal

Crédit : Marysckin

POUR 4 PERSONNES

10 min de préparation, 5 minutes de cuisson

Ingrédients :

  • 8 grosses tranches de pain de campagne
  • tomates
  • 2 boules de mozzarella
  • origan ou du basilic (frais, de préférence)
  • huile d’olive

Préparation :

  1. Disposer les tranches de pain de campagne sur une plaque du four.
  2. Découper très finement tomates et mozzarella en dés.
  3. Sur chaque tranche de pain, disposer quelques petits morceaux de tomate, puis un peu de mozzarella.
  4. Saupoudrer chaque tartine d’origan ou de basilic, et verser un filet d’huile d’olive.
  5. Attendre l’arrivée des invités pour passer les tartines 3 à 5 min au grill, pour que la mozzarella fonde…

Source : marmiton.org

Recette : croquette de poisson

Un peu d’histoire : La croquette est un mets répandu dans de nombreux pays d’Europe et du monde, où elle peut être consommée comme entrée, plat d’accompagnement, grignotine ou plat principal.

La base des croquettes se fait principalement avec de la sauce béchamel, à laquelle on ajoute d’autres ingrédients en grande quantité, comme des morceaux de jambon ou de poulet, du poisson (souvent de la morue ou du thon) ou du fromage, et quelquefois des légumes cuits écrasés à la fourchette.

site-930x1024

POUR 2 PERSONNES

10 min de préparation, 15 minutes de cuisson

Ingrédients :

  • 2 filets de poisson blanc surgelés
  • 1 petit oignon blanc
  • 1 c. à s. de farine de maïs (ou de pois chiche)
  • 1 c. à s. bombée de persil haché
  • 2 c. à s. de chapelure
  • quelques gouttes de jus de citron
  • sel, poivre

Préparation :

  1. Faites décongeler les filets de poisson. Dans un mixeur, ajoutez le poisson, l’oignon, la farine de maïs, le persil, le citon, salez, poivrez et mixez ! Pour avoir une meilleure consistance, vous pouvez réserver cette farce pendant 1 petite heure au frais.
  2. Préchauffez votre four à 220°. Confectionnez des petites boules avec la farce. Roulez les dans la chapelure (si la elle n’adhère pas assez à la chair de poisson, vous pouvez passer préalablement les boulettes dans de l’oeuf battu), applatissez un peu la farce afin d’obtenir une galette bien épaisse.
  3. Déposez les galettes sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Versez un léger filet d’huile d’olive sur celles-ci avant d’enfourner pour 15 minutes à 220°.

Source : cloudyfood.fr

Recette : maki de boeuf

Un peu d’histoire : Le maki est une spécialité culinaire japonaise se présentant sous la forme d’un rouleau d’algue nori séchée entourant du riz blanc mélangé à du vinaigre de riz sucré, et farci par divers aliments, en particulier du poisson cru ou des plantes. Comme les autres sushis, on le trempe dans de la sauce de soja salée, mélangée à de la pâte de wasabi lors de sa consommation.

beefmaki_600

POUR 4 PERSONNES

20 min de préparation, 20 minutes de cuisson

 

Ingrédients :

  • 500 g de rôti de bœuf cuit et froid
  • 10 grandes feuilles de laitue
  • 230 g de riz rond japonais
  • 150 g de Comté râpé
  • 3 c. à soupe d’huile d’olive
  • Sel, poivre

Préparation :

  1. Cuire le riz selon les indications portées sur l’emballage.
  2. Saler et poivrer le riz cuit et chaud puis ajouter le Comté. Mélanger et laisser refroidir.
  3. Couper le rôti de bœuf en petits cubes.
  4. Laver et essorer les feuilles de laitue puis retirer leurs parties croquantes.
  5. Superposer 5 feuilles de laitue en une large bande puis étaler la moitié du riz froid en laissant une bande de salade d’environ 1 cm tout autour. Recouvrir de cubes de viande, arroser d’un filet d’huile d’olive et rouler délicatement le tout en serrant bien. Faire un deuxième rouleau de la même façon et les laisser reposer 1 heure au réfrigérateur.
  6. Couper les rouleaux en grosses rondelles avec un couteau bien aiguisé.

Servir les makis de bœuf bien froids, accompagnés d’une salade de saison et d’une mayonnaise au jus de citron vert.

 

Source : http://www.la-viande.fr/

Idée recette : beignets de salsifis

Recette : beignets de salsifis

Un peu d’histoire : Les Grecs consommaient déjà ce légume racine sous le nom de « barbe-de-bouc ». Olivier de Serres, surintendant général des Jardins de France sous Henri IV, fut le premier à recommander sa culture dans son ouvrage, Théâtre de l’agriculture, au 16ème siècle.

La fleur de cette plante se tourne vers le soleil tout au long de la journée, elle porte le nom latin «solsequium » qui veut dire suivre le soleil.

beignets de salsifis

POUR 6 PERSONNES

15 min de préparation, 3 minutes de cuisson

 

Ingrédients :

Pour les beignets:

  • 2 boîtes de 400 g (poids net total) de Salsifis cuisinés Cassegrain
  • 1 l d’huile de friture
  • 125 g de farine
  • 1 œuf
  • 25 cl d’eau gazeuse

Pour la sauce :

  • 1 yaourt à la grecque
  • le jus d’un citron jaune
  • 3 branches de coriandre fraîche
  • 3 branches de menthe
  • sel, poivre

Préparation :

Pour la sauce :

Effeuillez et ciselez les herbes fraîches. Dans un bol, mélangez le yaourt à la grecque avec le jus de citron, sel, poivre, puis ajoutez les herbes ciselées. Conservez cette sauce au réfrigérateur.

 

Pour les beignets :

  1. Commencez par refroidir l’eau gazeuse au congélateur jusqu’à ce qu’elle soit très froide. Préchauffez l’huile de friture à 180°C.
  1. Une fois que l’eau gazeuse est bien froide, cassez l’œuf dans un bol et fouettez-le dans l’eau. Ajoutez-y la farine et mélangez très doucement à la fourchette afin que la pâte ne forme pas de grumeaux.
  1. Égouttez les Salsifis Cassegrain et conservez les légumes de cuisson (carottes et champignons).
  1. Trempez les salsifis dans la pâte à beignets, puis plongez-les délicatement dans le bain de friture. Cuisez 3 min jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés, puis égouttez-les sur du papier absorbant. Assaisonnez-les de sel fin, décorez avec les carottes et les champignons et dégustez aussitôt avec la sauce au yaourt.
    Salez et poivrez.

Source : http://www.cuisineaz.com/recettes/

Idée recette : brandade de morue nîmoise

 

Recette : Brandade de Morue Nîmoise

Un peu d’histoire : La brandade de morue est née grâce à une Nîmoise très créative qui eut l’idée de broyer la chair de morue dans un mortier de pierre, de la délayer et de la mélanger à des huiles fines et parfumées des garrigues environnantes. On appela ce nouveau plat « brandade », du mot « brandado », participe passé de « brandar » qui signifie « remuer » en provençal.

Il existe de nombreuses recettes de brandade de morue dans le monde : à Paris, par exemple, on la sert avec une purée de pomme de terre, en Espagne, on y ajoute de l’artichaut, mais à Nîmes, la brandade reste une sorte de crème de morue souvent légèrement gratiné.

brandade-morue-610x300

POUR 4 PERSONNES

15 min de préparation, 20 minutes de cuisson

Ingrédients :

  • 1 morue
  • 5 oignons doux des Cévennes
  • 2 pommes reinettes du Vigan
  • 1 petite truffe d’Uzès (5 g)
  • Huile d’olive de Nîmes
  • 1 verre de lait
  • Noix de muscade
  • Poivre noir du moulin
  • Baie rouge
  • Chapelure de pain

Préparation :

  1. Pochez doucement la morue dans un mélange d’eau et de lait froids, et faites monter en chaleur jusqu’au frémissement. Ajoutez un peu de noix de muscade et laissez mijoter jusqu‘à ce que la morue devienne tendre. Stoppez, égouttez et émiettez la morue à la fourchette en ajoutant un peu d’huile d’olive jusqu’à l’obtention d’une pâte. Poivrez et râpez la truffe dans la préparation. Réservez.
  2. Faites par ailleurs revenir les oignons et les pommes coupés finement dans une casserole avec un fond d’huile d’olive et un peu d’eau en remuant fréquemment jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène. Ajoutez quelques baies rouges (poivre rouge).
  3. Dans un plat à gratin, étalez d’abord la brandade et recouvrez avec la préparation d’oignons et de pommes. Ajoutez la chapelure obtenue en émiettant le pain que vous avez préalablement laissé durcir
  4. Mettez au four chaud (180°) pendant 15 à 20mn. Ajoutez un peu de persil frais et servez chaud.

Petit plus : Vous pouvez aussi manger la brandade le lendemain, froid sur du pain, comme de la tapenade.

Source : http://www.cuisinealafrancaise.com

A lire aussi : Recette : La pomme dauphine